COUP DUR AUX FOURNISSEURS DE CHIOTS

Publié le par cerbere





Le 11 mars dernier, un terrible trafic de chiots en provenance des pays de l’Est a été découvert en Picardie. Onze personnes ont été interpellées parmi lesquelles des vendeurs de chiens, des éleveurs et un vétérinaire.
Une instruction avait été ouverte concernant notamment les chefs de tromperie sur l’origine, faux et usage de faux et exercice illégal de la médecine vétérinaire.

La découverte des corps sans vie de chiots dans un des chenils, situé à Mézières-en-Santerre (Somme), démontre la forte mortalité due à ce type de trafics révoltants. 120 chiots ont été sauvés afin d’être soumis aux analyses biologiques nécessaires, avant d’être confiés à un refuge.

Selon Patrick Beau, procureur de la République d’Amiens, « dans ces circuits, les chiots sont retirés très précocement à leurs parents, ce qui peut entraîner des problèmes comportementaux et physiques par la suite ». D’après les indications du parquet, on peut également présumer que les chiens n’ont pas été correctement vaccinés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article